Accueil Apprendre Comprendre la précarité en carte mentale

Merci à Laurent Mege , participant du cours gratuit cartes mentales (dont la seconde série vient de commencer le 23 mai 2020) nous écrit:

De la parabole du trampoline(1) à celle du « spacenet(2) »,
sortir de la précarité est un sport physique, voire extrême.

(1) La parabole du trampoline à été développée en 2002 par le Dr
Pierre Larcher (Médecin, chargé de mission « santé précarité à la
Direction générale de l’action sociale) dans la revue « Quart
monde – N° 184, 2002/4 – La santé pour tous : pour quand ? ».
Cette illustration de la multi-dimensionnalité de la précarité –
pouvant se dégrader en pauvreté durable – souligne la nécessité
que l’ensemble des élastiques du trampoline (relations sociales et
familiales, revenus, santé physique et mentale, emploi, logement
et transport) soit en bon état et que leur élasticité – sécurités
bâties par l’individu au fil de sa vie – lui permettent de rebondir
dans les périphéries de l’existence. Si l’un des élastiques est
fragilisé, le rebond est plus difficile ; les autres élastiques sont
davantage sollicités et peuvent s’affaiblir. A chaque rebond, les
risques de rupture s’accroissent et les rebonds sont de plus en
plus aléatoires voire risqués…

(2) Un spacenet est sorte de toile d’araignée de cordages au dessus du
vide utilisé par les slackliners unambules sur sangle) comme espace de repos ou point de départ sur le basejump (saut en parachute à partir d’un point fixe)

Spacenet
Une carte mentale composée de 5 liens qui relient un individu : relations sociales et familiales, santé physique et mentale, ressources, utilité dans la société et logement /mobilité forme un éco-système presque jamais pris en compte dans leur globalité en tant que politique publique

Il apparaît évident que la rupture d’un filin sollicite ceux qui restent si la réparation n’est pas très rapide. On comprend aussi qu’il serait illusoire de ne pas travailler concomitamment sur les différents filins rompus ou fragilisés pour sortir les personnes qui sont sur la pente descendant de la précarité ou « installés » durablement dans la pauvreté.

La pauvreté ou la précarité résultent de la fragilisation, voire la rupture d’un ou plusieurs
filins et est fonction de la position de l’individu sur toile, de la solidité de celle-ci et de sa réactivité en cas d’incident, seul ou avec l’aide de quelqu’un olidarité nationale, proches, associations, …) ur se déplacer sur un point de la toile plus sûr réparer les dégradations.

Le trou symbolise la mort. C’est à dire la conséquence ultime des accidents de la vie. Curieusement alors que la carte mentale propose un noyau central et des branches continues, ici le noyau creux et ou la coupure d’une ou de plusieurs branches fait passer de la vie à la mort. Les politiques publiques qui ne traitent que de renforcer qu’une seul branche ne peuvent empêcher la destruction de l’individu !

Related Articles

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Accepter